Un infirmier libéral est amené à se déplacer au quotidien dans le cadre de l’exercice de ses fonctions. Allant de visite en visite, il parcourt un nombre considérable de kilomètres et les frais viennent peser sur son salaire. Grâce aux indemnités kilométriques, les infirmiers peuvent se consacrer entièrement à leurs patients sans avoir l’esprit préoccuper par des questions financières !

Les modalités de calcul

L’article 13 de la Nomenclature Générale des Actes Professionnels définit le calcul des frais de déplacement pour l’ensemble des professions médicales et paramédicales. Chaque déplacement chez un patient sur ordonnance d’un médecin donne systématiquement lieu à une facturation, venant s’ajouter à la cotation de l’acte prodigué. Il s’agit d’une indemnité forfaitaire de déplacement, tarifée à 2,50 euros. Des indemnités kilométriques peuvent également être exigées dans le cas où le malade habite à plus de 2 km en plaine ou 1 km en montagne du lieu d’exercice de l’infirmier. Leur montant est proportionnel au nombre de kilomètres parcourus, amputé de 4 km pour la plaine et de 2 km pour la montagne. Dans ce contexte, même si le professionnel doit consulter trois patients sans retourner à son bureau, les indemnités kilométriques se calculent en tenant compte de la distance aller et retour entre le domicile du patient et le cabinet. La nomenclature précise que leur montant est plus élevé en montagne qu’en plaine. Ainsi, la formule à appliquer est la suivante : Indemnités Forfaitaire de Déplacement + (nombre de kilomètres aller/retour – 2 km si plaine ou – 4 km si montagne) * (0,35 euro pour la plaine ou 0,50 euro en montagne)

Quelques particularités…

Il faut savoir que les indemnités kilométriques se calculent sur la base du cabinet infirmier le plus proche du domicile du patient. Par conséquent, l’infirmier qui a rendu visite au patient n’est pas en mesure d’ajouter les kilomètres supplémentaires si son cabinet se situe beaucoup plus loin. Toutefois, depuis le 10 septembre 2015, si le patient bénéficie du PRADO, soit du Programme pour le Retour À DOmicile, il est possible de calculer le déplacement à partir du cabinet malgré le fait qu’un autre infirmier soit plus proche. Par ailleurs, il faut compter un déplacement unique pour un couple de patients qui vivent à la même adresse ou en structure d’accueil pour seniors.